PIERRE ESTEVEPierre_Esteve.html

copyright      All rights reserved. www.pierreesteve.com

BIOSound_Artist.html
OEUVRESOeuvres.html
BLOGhttp://www.pierreesteve.blogspot.com
CONTACTContact.html

DIGITALIS

Maison du Docteur Gachet

ll pousse une nouvelle espèce de fleurs incroyable dans le Val d’Oise. Tout a commencé dans la Maison du Docteur Gachet, où une Fleur Mère,

la Digitalis, a poussé en secret. Elle a ensuite essaimé, et ses graines portées par les vents numériques ont germé d’une manière incontrôlable.

Ce phénomène pourrait à terme s’étendre sur toute la planète.

Dans le « Portrait du docteur Gachet » peint par Vincent van Gogh en 1890, apparaît une digitale pourprée (Digitalis Purpurea). Cette plante servait au médecin pour certaines prescriptions. Elle tient son nom des corolle en forme de doigts de gant qui s’accrochent à sa hampe.


Devenu synonyme de « numérique », ce mot, aujourd’hui très populaire, inspire l’artiste et compositeur Pierre Estève. De la rencontre entre le numérique et le végétal naît l’installation « Digitalis », un bouquet de fleurs interactives sonores faites en matériaux recyclés. Ces fleurs émettent des compositions musicales intitulées « Racines, Pollen, Rhizomes », transpositions des bruits de la jungle, du souffle du vent, de l’éclosion d’un bouton de fleur...

DIGITALIS PURPUREA

La digitale qui apparaît sur la table servait à certaines prescriptions du médecin. Le pigment pourpre dont s’est servi Van Gogh a viré au bleu avec le temps.

Pierre Estève réinvente cette fleur dont le nom est aujourd’hui synonyme de numérique.

Il l’installe dans le jardin du docteur Gachet et la transforme en émettrice de sons.

WORK IN PROGRESS

Digitalis est une installation interactive, plastique et sonore qui invite à la flânerie.

Le chant des Digitales résonne délicatement dans le jardin du Docteur Gachet. Des bruissements de pétales, des éclosions de graines numériques, la dissémination des pollens sonores composent une atmosphère propice à la méditation.


Uniquement composé avec des bouteilles plastiques, des préformes et des déchets de l’industrie pétrochimique, ce doux murmure emporte le spectateur dans une autre dimension. Soufflé, percuté, caressé le plastique révèle des sonorités inattendues que la musique explore dans des paysages sonores sans cesse renouvelés.


Pierre Estève a travaillé in situ à la création de cette  partition, spatialisée dans les différents espaces du jardin. La composition joue avec l’acoustique du lieu, si bien que rapidement, on ne sait plus ce qui procède de la composition musicale, des sons du jardin et de ceux générés par les visiteurs jouant un contrepoint en écho avec le chant des oiseaux et les bruissements des feuilles dans le vent.

Digitalis de Pierre Estève

Du 16  mai au 6 septembre 2015

Maison du docteur Gachet  

78 Rue Gachet, 95430 Auvers-sur-Oise

Delphine Travers - Maison du docteur Gachet

Patrick Glâtre, Fabrice Hubert, Michel Jourdheuil et leurs équipes, Jean-Michel Pichon, Catherine Brossais, Conseil Général du Val d’Oise

Lucas Benguigui, Kevin Matta, Claire Leroux, Raphaël Panis

Laurence Franceschi, Mona Naït-Touche, Patricia Ruscito, Lilia Jolly, Franck Chastanier

Remerciements