Art

Digitalis

Previous
Next

Devenu synonyme de « numérique », ce mot, aujourd’hui très populaire, inspire l’artiste et compositeur Pierre Estève. De la rencontre entre le numérique et le végétal naît l’installation « Digitalis », des fleurs interactives sonores faites en matériaux recyclés. Cette installation monumentale composée de centaines de fleurs mutantes réalisées à partir de bouteilles en plastique multicolores recyclées forment une immense forêt fantastique.

Certaines fleurs émettent des sons qui se mélangent à 6 tableaux musicaux diffusés en quadriphonie, intitulés « Racines, Pollen, Rhizomes, Éclosion… », transpositions des bruits de la jungle, du souffle du vent, de l’éclosion d’un bouton de fleur… Le plastique soufflé, percuté, caressé révèle des sonorités inattendues que la musique explore dans des paysages sonores sans cesse renouvelés.

Digitalis propose une participation active du public dans l’œuvre, qui se révèle et prend du sens lorsque le spect-Acteur interagit avec certaines fleurs. Pierre Estève développe la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce aux relations corporelles et sociales des visiteurs. Chaque Digitale possède une sonorité différente, l’univers sonore change et se diversifie en fonction des intensités du toucher et des aléas des interventions du public.

Stereopsia, Bruxelles (Belgique)
Théâtre Lino Ventura, Garges-lès-Gonesse (95)